Vous n'êtes pas une goutte dans l'océan, vous êtes l'océan tout entier dans une goutte d'eau

Malika, 61 ans, Psychothérapeute - coach - formatrice

Image

Lorsque cette épreuve m’est arrivée, j’ai développé l'amour de la vie, l'humilité, l'acceptation et l'adaptation.

J'ai compris que ce qui m'est arrivé de pire a révélé le meilleur de moi.

Cette maladie a contribué à une profonde transformation intérieure et m'a permis d'accéder à un niveau de conscience supérieur de moi-même, de mes capacités insoupçonnées, de mon pouvoir d'auto-guérison. De passer à une dimension supérieure de qui je suis vraiment et de me connecter à mon incroyable potentiel que je n'ai pas fini de découvrir.

Je n’aurai jamais imaginé cela avant, mais j'ai appris à accepter ce qui n'est pas sous mon contrôle, à me connecter à plus vaste que moi, à percevoir le côté positif de la maladie et comprendre son message et à activer mon pouvoir d'auto-guérison en parallèle avec le traitement médical.

Je me suis vraiment occupée de moi depuis lors en écoutant mes besoins, mes envies, à respecter mes limites et à oser demander de l'aide, j'ai arrêté de faire ce qui ne me convenait pas, j'ai osé lever les secrets de ma famille. J'ai trouvé le courage de poser des questions délicates et, par amour, j’ai reçu des réponses très sincères de mes proches, permettant à chacun de de sortir des non-dits.

De ce moment de vie, mon Epiphanie ?

C'est la découverte de notre pouvoir insoupçonné d'auto-guérison et le fait d'être passée à une dimension de conscience supérieure.